Naissance et renaissance de l'équitation portugaise Carlos Pereira Editions L'Harmattan Agrandir l'image

Naissance et renaissance de l'équitation portugaise

Carlos Pereira

LIVR1019

L'empreinte de l'art équestre portugais sur les différentes équitations européennes au travers de l'Histoire.

Détails du produit

Fiche technique

Auteur Carlos Pereira
Nombre de pages 433
Format en cm 16 x 24
emplacement A4

En savoir plus

Quelle influence l'art équestre portugais a-t-il exercée sur l'équitation européenne, du Moyen-Âge au siècle des Lumières ? C’est à cette question que Carlos Pereira s’applique à répondre à travers une étude universitaire dédiée aux œuvres des grands maîtres portugais, de Dom Duarte (XVe siècle) à Manuel Carlos de Andrade (XVIIIe siècle).

La première partie est consacrée au premier traité d’équitation portugaise : O Livro da Ensinança de Bem Cavalgar Toda Sela de Dom Duarte (1434-1435), premier écrivain équestre postantique à avoir analysé la préparation mentale du cavalier (la peur est le premier élément que le cavalier doit vaincre pour atteindre les hautes sphères de l’art équestre) et réalisé la codification de la tauromachie équestre. Son livre est précieux pour l’histoire de l’équitation médiévale européenne.

La deuxième partie étudie l’équitation gyneta, vraisemblablement d’origine arabe et adaptée à la culture ibérique lors de la conquête musulmane, qui atteint son apogée au XVIIe siècle, comme en témoigne le traité de Galvam de Andrade. La tauromachie en constitue un autre volet dans la mesure où l’équitation gyneta en est l’essence.

La troisième partie s’intéresse à l’équitation baroque à la mode en Europe au siècle des Lumières. C’est au XVIIIe siècle que l’équitation classique atteint son plus haut raffinement. Elle se rationalise, et le cheval ibérique devient l’archétype du cheval de manège. La notion de race équine se précise grâce à l’avancée de la zoologie, des sciences vétérinaires, mais aussi pour des raisons économiques, le cheval devenant un enjeu financier non négligeable.

Enfin, la quatrième partie intègre un lexique des termes équestres du XVe au XVIIe siècle, accompagné d’une brève note sur l’évolution du langage équestre portugais.

L’auteur conclut par une brève réflexion sur l’avenir de l’équitation portugaise à l’aube du XXIe siècle, période qui marquera probablement sa renaissance.

L’étude historique s’appuie sur les textes fondateurs de Dom Duarte (1434-1435), Galvam de Andrade (1678) et Manuel Carlos de Andrade (1790). Né à Vila Franca de Xira, capitale de la tauromachie équestre lusitanienne, Carlos PEREIRA, docteur ès étude du monde lusophone – université de La Sorbonne Paris III, est professeur d’équitation de tradition portugaise, diplômé de l’Escola Nacional de Equitação, Lisbonne, et du ministère des Sports français.

Fondateur de la discipline « équitation portugaise » en France et président de la commission « équitation portugaise » à la FFE de 2000 à 2004, il participe activement à la venue de l’École portugaise d’art équestre de Lisbonne en 1994 (au complet) à Chantilly pour la première fois en France. Enseignant chercheur – université de La Sorbonne Paris III (Crepal), il est spécialiste de la relation homme / animal (articles et ouvrages sur le sujet, colloques internationaux – École nationale d’Équitation-Saumur / Fondation Gulbenkian, Institut national de recherche agronomique et Muséum national d’histoire naturelle de Paris).

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Naissance et renaissance de l'équitation portugaise

Naissance et renaissance de l'équitation portugaise

L'empreinte de l'art équestre portugais sur les différentes équitations européennes au travers de l'Histoire.

Accessoires